En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Actualités

Allo Jean Lagarde, ici l'espace ...

Par SEBASTIEN JOUSSIN, publié le jeudi 13 juin 2019 16:04 - Mis à jour le dimanche 16 juin 2019 22:30
Photo d'un ballon sonde.Ballon gonflé à l'hélium entraînant avec lui une nacelle
Venez prendre de la hauteur avec le projet scientifique "un ballon pour l'école" des classes de 401 et 402

Ce projet coordonné par l'association "Sciences à l'Ecole"  en partenariat avec le CNES (Centre National d'Etudes Spatiales) a pour objectif  de lancer un ballon sonde dans la stratosphère avec des expériences scientifiques embarquées.

Le principe est simple: un ballon gonflé à l'hélium entraîne dans son ascension jusqu'à 30 km d'altitude une nacelle conçue par les élèves. Nacelle dans laquelle sont placés des instruments de mesures scientifiques également conçus par leur soin. 

L’objectif fixé par les élèves a été de répondre à des questions comme :

Comment varie la pression avec l'altitude ? et la température ?

Jusqu’où va monter le ballon avant d’éclater et où va-t-il atterrir ?

A partir de quelle altitude commence-t-on à voir que la terre est ronde ? Est-ce qu’on va croiser un avion ?

Ont participé à ce projet:

-la classe de 401 ( Mariam, Océane, Hugo B, Alexis, Raouf, Florian, Denisa, Gaelle, Marius et Hugo T)  responsables de la conception du capteur de pression et du traitement des données recueillies.

-la classe de 402 ( Souaydat, Axel, Baptiste, Yasmina, Fayçal, Billal, Tristan et Slaewya) en charge des deux sondes de température réalisées.

Au delà des compétences de sciences physiques nécessaires à l'analyse des signaux électriques renvoyés par leurs instruments de mesures, il leur a fallu coller, percer, souder, couper, redécouper et recoller ... le laboratoire s'est transformé en atelier de bricolage. 

Le lancer aura lieu le mardi 2 Juillet 2019 depuis le site du pic du midi dans les Pyrénées. Dans la continuité de leur journée, la soirée dans la vallée sera consacrée à l'analyse de leurs données et à l'observation au télescope du ciel espérons étoilé.

Si comme nous vous souhaitez prendre de la hauteur, suivez nos actualités de ce projet.
En espérant vous faire partager la vidéo de notre caméra embraquée, venant étayer la théorie d'Aristote de la rotondité de notre planète bleue.

Les scientifiques de 401 et 402

Cliquez sur le diaporama ci-dessous